samedi 18 mai 2019

La semaine dernière j'ai fait un bond dans le passé de l'Histoire de France en allant en Touraine pour découvrir le château de Chenonceau, cadeau du roi Henri II en 1547 à sa favorite Diane de Poitiers.

IMGP9250Diane de Poitiers fait construire le célèbre pont sur le Cher et créé des jardins.

IMGP9256

IMGP9260

IMGP9268

IMGP9298La signature de Diane exposée dans une vitrine en impose par la place qu'elle prend et la hauteur des lettres.

IMGP9266Catherine de Médicis, veuve de Henri II, éloigne Diane de Poitiers et fait élever la galerie à double étage pour y organiser de somptueuses fêtes. Régente, elle dirige son royaume depuis son cabinet vert, installe à Chenonceau le faste italien et instaure l'autorité du jeune roi, Henri III.

IMGP9262

IMGP9264

IMGP9271

IMGP9275Les cuisines de Chenonceau sont installées dans les énormes soubassements que forment les deux premières assises dans le lit du Cher.

L'office dessert à la fois la salle-à-manger réservée au personnel du château et autrefois aux gentilshommes entourant Louise de Lorraine, la boucherie, le garde-manger, un pont menant à la cuisine proprement dite.

IMGP9277

IMGP9278

IMGP9279

IMGP9280

IMGP9282

IMGP9261

IMGP9284

IMGP9285

IMGP9287

IMGP9288En souvenir de la visite qu'il fit à Chenonceau le 14 juillet 1650, Louis XIV offrit bien plus tard à son oncle le Duc de Vendôme, son portrait par Rigaud. Sur la cheminée Renaissance, la Salamandre et l'Hermine évoquent le souvenir de François 1er et de la Reine Claude de France.

IMGP9295

IMGP9296

IMGP9306

IMGP9308

IMGP9310J'ai passé malheureusement peu de temps à Amboise, à quelques kms de là, mais j'ai voulu aller voir de l'extérieur le Château du Clos Lucé, la dernière demeure de Léonardo da Vinci, un génie et un peintre hors pair.

IMGP9313

IMGP9314

IMGP9315

IMGP9317