Lundi 22 octobre 2018

Hier j'ai découvert un site remarquable l'Abbaye de Notre-Dame de Bon Repos près de la Forêt de Quénécan, non loin du canal de Nantes à Brest et du lac de Guerlédan.

Une grande allée de magnifiques tilleuls nous accueille

IMGP8353

IMGP8354

IMGP8355

IMGP8357Le pigeonnier symbolise la puissance terrienne. Chaque trou représente la possession d'un "journal" de terre, surface exploitable en une journée.

IMGP8361L'église abbatiale construite au XIIIè siècle sur plan en croix latine était très imposante. Ses dimensions la classaient parmi les plus grandes abbatiales de Bretagne (50 m de long par 50 m de large). Elle fut commandée par la famille de Rohan et leur servit de nécropole pendant des siècles. Treize générations de Rohan y furent ensevelies ainsi que quelques épouses.

Il ne subsiste actuellement qu'une partie du transept Sud percé de fenêtres en ogive ainsi que deux piliers, seules traces du Moyen-Age encore visibles. Son mobilier fut dispersé après la Révolution française dans diverses églises bretonnes : le lutrin (église du Quillio), les stalles (abbaye de Boquen), les gisants (Cathédrale de Tréguier), l'arbre de Jessé (église de St-Aignan).

En 2005, les murets sont remontés sur une hauteur de 30 cm et permettent ainsi une lecture de l'emplacement des chapelles et des piliers.

IMGP8362

IMGP8363

IMGP8364

IMGP8367Une dalle en schiste a été découverte en 1990 (2,15 x 0,80 m) et serait la pierre tombale d'un architecte, décédé en cours de construction de l'église abbatiale au XIVè siècle.

Elle est datée entre 1330 et 1380. Les quatre outils du bâtisseur sont gravés sur cette pierre : équerre, marteau, tarière et compas.

IMGP8360

Lorsque que nous sommes de l'autre côté du pont, nous voyons la façade plus récente de l'abbaye qui a été construite au XVIIIè siècle avec de grandes fenêtres et des occuli au niveau du toit. En 1791, l'abbaye a été vendue par adjudication comme bien national et en 1832 elle a servi de logement aux ingénieurs qui dirigeaient les travaux du canal de Nantes à Brest.

IMGP8368L'abbaye a été laissée à l'abandon et est devenue lentement une forêt vierge. C'est en 1986 que l'association "Les Compagnons de l'Abbaye de Bon Repos" fut créée et le travail de restauration a pu commencé.