Dimanche 10 février 2018

Une de mes principales joies depuis que je suis redevenue campagnarde c'est l'observation des oiseaux attirés par les boules de graisse dans la mangeoire installée dans le pommier.

A n'importe quel moment de la journée, lorsque je suis à la fenêtre, je ne me lasse pas de les observer : rouge-gorges, mésanges charbonnière, à tête noire, bleues, les moineaux et accenteurs mouchet, les verdiers et quelquefois, lorsque j'ai de la chance j'aperçois une grive musicienne dans l'herbe en train de picorer sa pitance.

IMGP7010

IMGP7015

IMGP7016

IMGP7022

IMGP7007

Ils commencent à piailler ou à gazouiller comme nous impatients de l'arrivée du printemps mais il y a encore un mois et demi attendre et le froid n'a pas dit son dernier mot.